Désormais, la disposition des armes à feu est réglementée en France, que ce soit un pistolet de tir, d’autodéfense, de collection ou de chasse. En effet, la détention et l’achat de ces équipements sont vérifiés par les forces de l’ordre. Ainsi, il est nécessaire de posséder des pièces justificatives. Comme il existe plusieurs sortes d’arme, certaines profitent d’une réglementation moins stricte. Alors, qu’en est-il des armes à plomb ?

C’est quoi un pistolet à plomb ?

Tout d’abord, avant d’entamer le sujet, il est à préciser que l’utilisation de revolvers à plomb et d’armes à feu de tout genre est entièrement interdite au grand public. Effectivement, ces derniers constituent un danger pour le porteur ainsi que ses entourages. Ainsi, vous avez le droit d’en utiliser dans votre domicile ou lors d’une chasse, si vous travaillez dans une armurerie ou durant un stand de tir. Un pistolet à plomb est une sorte d’arme faisant partie des pistolets à canon. Cette catégorie rassemble toutes les armes à feu petites et grandes telles que les fusils, revolvers et carabines. Celui-ci fait recours à la détente d’un gaz pour propulser une balle qui est le plomb. Vous pouvez mesurer sa puissance en Joule, ce qui peut atteindre jusqu’à 20 joules. Les différentes formes de revolver à plomb varient selon la dimension de celui-ci. Le plus prisé est le calibre 22 de 5,5 mm et le calibre 177 de 4,5 mm de largeur. Deux choix sont possibles lors du lancement du projectile. Soit vous optez pour le dioxyde de carbone (CO2) ou l’air qui est une combinaison de diazote, soit pour le dioxygène et d’autres gaz. Pour en savoir plus, consultez le sportsloisirs.fr/.

Les différents types d’arme à feu

En général, les armes à air comprimé se divisent en 4 catégories, qui sont représentées par les lettres A, B, C et D. Toutes les armes de guerre comme les bombes nucléaires, les tanks, les explosifs et les mines incendiaires sont classés dans la catégorie A. Ces fusils sont conçus spécialement pour les forces militaires et sont sévèrement interdits au public. Dans la catégorie B, vous trouverez toutes les armes destinées au tir sportif. Ce dernier désigne parfois les carabines de précision qui requièrent l’utilisation de vraies munitions. Pour cela, il faut que vous ayez la permission de la préfecture pour les détenir. La catégorie C regroupe les fusils de chasse et de tir sportif qui est de même que la classe B. Ces types d’arme à feu nécessitent également l’emploi de cartouches réelles, ce qui est différent des projectiles à plomb. Son port demande la détention d’un permis de chasse ou d’une autorisation de tir valable toute l’année. Et la dernière catégorie est le groupe D qui désigne tous les pistolets à plomb. Ces derniers sont les plus accessibles et les moins dangereux.

La réglementation relative aux armes à plomb

Pour manipuler une arme à feu utilisant du plomb, il est important de bien suivre les règles d’usage. Que vous vouliez vous procurer une simple carabine ou un pistolet bille acier dangereux, il faut que vous ayez plus de 18 ans. Il est à noter que l’usage d’armes à plomb est encadré par une réglementation sévère en France en fonction de sa catégorie. Dans ce cas, l’achat d’une arme de catégorie D est ouvert au grand public à condition d’être majeur. Son utilisation ne nécessite aucune licence ou autorisation auprès de la préfecture ou d’un stand de tir. Pourtant, il faut juste que sa puissance soit inférieure à 20 joules. Cependant, même s’il n’y a pas de loi concernant l’utilisation des revolvers à plomb, vous devez respecter quelques règles de sécurité. Pour cela, vous devez faire preuve de vigilance pour ne pas effrayer votre voisinage. Au contraire, l’acquisition des armes de guerre est strictement interdite aux particuliers. Si la puissance de votre arme est supérieure à 20 joules, cela prouve qu’elle fait partie de la catégorie C. Vous devez posséder des documents justificatifs pour avoir la possibilité d’en acheter une. Quoi qu’il en soit, le port d’arme est interdit en France, sauf si c’est seulement une bombe au poivre ou un paralyseur.

Les critères de choix à prendre en compte

Comme il existe 2 types de pistolet à plomb, vous devez bien choisir entre celui à CO2 ou celui à air comprimé. Ces techniques de propulsion ont leur caractéristique distinctive. La première méthode nécessite une accumulation de CO2 pour lancer le projectile. Cette exigence vous permet de tirer sans limites jusqu’à ce que la réserve soit épuisée et que le chargeur soit faible. Pour le second cas, vous devez retendre un ressort pour pouvoir tirer. De ce fait, pour une arme à air comprimé, il est impossible de faire un tir à répétition. Par contre, vous avez la possibilité de tirer tant qu’il y a des balles. Donc, c’est à vous de choisir ce qui vous va au mieux ! Après que votre choix est fait, vous n’avez plus qu’à penser aux petits détails.